30 vendredi 12

Les Egyptiens anciens considéraient que le chat était le gardien privilégié des porte de la nuit. Les textes sacrés le nomment « chat-lumière » ou « grand matou ». C’est lui le héros du voyage nocturne de la barque solaire, durant le drame crucial qui se joue chaque nuit, après que Ré le soleil sombre dans le sommeil et franchit les portes du monde inférieur. Dans le royaune de la nuit, Ré devient vulnérable à tous les dangers. A la huitième heure, Apophis, serpent maléfique, tente d’arrêter la barque solaire. Alors surgit le chat-lumière, invincible gardien, qui lui tranche la tête et ainsi la barque solaire poursuit sont chemin. Cette lutte de la lumière et des ténébres se reproduit chaque nuit.

 

J’ai comme un solaire préssentiment, demain, la nuit nous portera au délà de la lumière, pour une autre vie. Cette année 2016 m’a semblé magique, irréelle, une étape. J’ai envie que tout soit différent, recommencer autre chose, ailleurs.

 

Je suis sûre qu’il y a un monde meilleur de l’autre côté du miroir.

 

Mon Cha-lumière, laisse nous voguer jusqu’à d’autres lendemains qui chantent, laisse nous dériver, je te délivre de ton rôle protecteur, ne tranche aucune tête d’aucune ténêbre, j’ai confiance dans l’irréalité. Je me charge d’Apophis, même pas peur…

 

Ce qui serait drôle, ce qui me ferait rire dans mon autre vie, c’est de devenir chat, et toi humain. Allez, on échange, mon Blacky ?