24 samedi 12

Les cadeaux de Noël, un plaisir à partager mais quel cassse-tête ! Penser à l’autre, l’imaginer heureux doublement, et du cadeau, et de la pensée qui a conduit au cadeau. Avec Christophe, je tombais toujours à côté, mais je crois qu’il ne m’aimait plus, alors ça ne compte pas, on a toujours faux quand l’amour n’est plus. Cette année, je me retiens d’acheter des conneries pour Juliette, elle est trop petite pour que la magie de Noël l’enchante. Pour Dan, tout me semble idéal, j’ai envie de tout prendre, mais je doute, peur de le décevoir… Je me demande où nous partons lundi.